Votre panier est vide  Votre compte

Tonglen

 

Méditation Tonglen (Le don du bonheur et la dissolution de la souffrance)

https://drive.google.com/folderview?id=0B2PhVYLgw4T2bjhLbDRvTmpudWs&usp=sharing 

 
Tonglen est une pratique méditative venant du bouddhisme tibétain. Elle transforme ce que l’ego perçoit comme « négatif ». C’est une sorte de reiki (il y a de nombreuses pratiques semblables au « reiki » dans toutes les cultures et civilisations). C'est un entraînement altruiste à la compassion active. Cette méditation est un échange d'équilibration. Elle peut être pratiquée pour soi-même, pour une personne, un groupe (famille par exemple), ou même le monde entier (!). Pour ceux qui connaissent la sophrologie, disons que c'est de la "sophro-respiration synchronique" en sens inverse (avec renversement de la vision égocentrée).
 
Cette pratique a pour support la respiration. On imagine la souffrance en l'inspirant symboliquement comme un brouillard terne ou une fumée, qui se dissout au cœur de l'être. Puis à l'expiration, on visualise et restitue ce qu’on peut imaginer de mieux (claire lumière, image symbolique de positivité). Sur l'inspiration, on "accepte" avec compassion la souffrance, sur l'expiration, on fait don de la bienveillance, de la joie, de la paix et de l’énergie dont on dispose et dont on est le canal.
La pratique de Tonglen consiste à transmuter la souffrance d'un ou plusieurs êtres et à leur renvoyer beaucoup de bonheur. Dans la pratique totale de tonglen on commence par penser à soi, puis à quelqu'un de proche, puis on étend la pratique l’humanité, à tous les êtres sensibles et au cosmos tout entier.
 
Tonglen permet de dépasser ses peurs et de développer ses capacités d'acceptation. Les personnes qui dans la relation d'aide ont des « pratiques de protection » et cherchent à mettre des barrières contre des supposées « énergies négatives » vont certainement trouver que c’est risqué ! Mon conseil est alors de ne pratiquer des « méditations concentratives » comme Tonglen (fondées sur la dualité) que si votre pratique méditative principale est la méditation sans objet (non-duelle), celle qui permet de percevoir la véritable nature illusoire de l’esprit égotique. Il est donc préférable de pratiquer tonglen pour soi avant de le pratiquer pour autrui, en faisant communiquer (sans jugement) ce qui en vous-même vous parait souffrance et négativité, avec la force de l’auto-compassion bienveillante.
 
"Souvent je pratique cette méditation durant les rendez-vous de soin Zenergym ou massages (durant les silences). Tonglen est une méditation de guérison." Denis Martin