Votre panier est vide  Votre compte

zen

Bonne Année 2017. Façon Zenergym Denis Martin

Bonne année nouvelle, bon moment présent !

Mais qu’est-ce qui est nouveau ? Ha oui, une année !

L’instant présent lui, est toujours nouveau…

 
Pour cette nouvelle année 2017,
pour le fait d’avoir changé la date du calendrier, souhaitons nous :
d’apprécier le moment présent en pleine conscience,
dans la fluidité continue de l’impermanence…
 
Je vous présente donc très sincèrement mes voeux, comme il est poli et convenant de le faire, toutefois,...

Cette tradition des « voeux » de bonne année renforce les désirs !

En disant ce qu’on se dit dans ces moments là, nous donnons l’espoir, que l’année apportera tous les objets de désirs. Celui qui désire ce qu’il n’a pas, croit qu’en le possédant, il sera plus heureux. Cette attitude produit un moment présent fait de manque et frustration pour ce que nous ne possédons pas ou ne sommes pas. L’attente d’un bonheur futur hypothétique, empêche de vivre pleinement l’instant présent.
 
Je suggère de savoir encore désirer ce qui est.
Mais cela s’appelle-t-il désir ou voeux ?!
 
Les sages bouddhistes et certains philosophes nous ont invités à vivre ici/maintenant et à nous préserver de la nostalgie ou des regrets du passé, ainsi que de l’attente d’un futur meilleur, attitudes qui empêchent de profiter de l’instant présent.
Je vous invite à suivre cette sagesse.
 
Cette coutume des voeux est peut-être sans grande profondeur, mais elle est plutôt sympathique et ne fait pas de mal (bien au contraire). Se plier à cette convention a le mérite de créer de la socialisation et d’entretenir les relations.
 
Cultivant l’ouverture d’un regard méditatif clair sur la réalité des choses,
je peux tout aussi bien vous dire :
- « Bonne Année 2017. »
- « Bonne 2500ème Année et des poussières (depuis Bouddha). »
- « Bonne 250 millionième année… (Depuis quoi ?). »
- « Bon moment présent, sans début ni fin. »
- « Moment présent. » simplement, au-delà du bon et du mauvais, au-delà de la dualité bien/mal.
Cette coutume est surtout basée sur le cycle des saisons.
Alors en cette période, comme nous commençons à sentir que les jours allongent petit à petit, soyons heureux.
Soyons simplement heureux.
Sans attendre ;-)