Votre panier est vide  Votre compte

meditation nouvel obs mindfulnes

Article du Nouvel Obs

 

 

Le Nouvel Ob vient de sortir un dossier sur "les pouvoirs de la méditation".

http://hebdo.nouvelobs.com/sommaire/dossier/097924/les-pouvoirs-de-la-meditation.html (lien désactivé, article maintenant ancien, retiré de leur site).

Ce qui est décrit dans cet article, c'est ce que je propose.

Un apprentissage de la méditation laïque pour avoir les bases et pouvoir continuer...

J'aime bien ce que dit A C Sponville dans le nouvel obs, si vous ne connaissez pas ce philosophe, il est vraiment à découvrir...

Voici un copié/collé d'un extrait de l'article :

André Comte-Sponville « Ne rien faire, mais à fond ! »

Le Nouvel Observateur, question. - Quel rapport la « rationalité occidentale » peut-elle entretenir avec la méditation ?
André Comte-Sponville. - Un rapport d'abord d'étrangeté ! Les penseurs occidentaux ont presque toujours privilégié l'approche discursive, conceptuelle, rationnelle. Et comme, par ailleurs, la plupart d'entre eux étaient idéalistes, ils considéraient que chaque être humain devait «prendre soin de son âme », comme disait Platon, et pour cela se libérer le plus possible du corps, qui n'était pour eux qu'une prison ou qu'un tombeau. Même les auteurs matérialistes, d'ailleurs, considéraient que les exercices spirituels du philosophe étaient essentiellement des exercices mentaux ou cognitifs, comme on dirait aujourd'hui. C'est très net chez Epicure ou les stoïciens. Bref, l'Occident antique s'est construit autour du logos, non du corps. Le moins qu'on puisse dire, c'est que le christianisme n'a pas arrangé la chose ! L'Orient a tendance à récuser ce dualisme : le yoga et le zazen, pour ne prendre que ces deux exemples, sont des exercices indissociablement spirituels et corporels. C'est ce qui fait, à mes yeux, leur prix et leur singularité.
N. O. - Comment avez-vous intégré la méditation à vos propres réflexions ?
A. Comte-Sponville. - Pour le philosophe matérialiste que je suis, il n'est d'expérience que du corps. C'est ce que le zazen (la méditation assise, silencieuse et sans objet) m'a aidé à vivre de l'intérieur. S'asseoir, respirer : ne rien faire, mais à fond ! La vie réduite à sa plus simple expression : habiter, le plus lucidement possible, l'éternel devenir... Essayez : vous verrez que l'expérience vaut la peine !
N. O. - Que recommanderiez-vous à un néophyte qui souhaiterait s'initier ?
A. Comte-Sponville. - Commencer chez un bon maître . Et puis se libérer de ce maître.